Sélectionner une page

Combien de rêves d’enfant ont été mis au placard par manque de confiance en soi ?

Combien d’idées géniales dorment au fin fond de vos cerveaux et ne verront jamais le jour ? Parce que vous vous dîtes que c’est seulement un rêve.

Réponse: TROP !

Trop parce que la plupart du temps, il ne manque pas grand chose pour passer du rêve au concret.

Bien sûr, ça peut paraître fou de se lancer sur une idée, un rêve, pour changer de vie ou pour lancer un projet ambitieux.

Et pourtant c’est souvent indispensable pour atteindre ses objectifs de vie.

Alors j’ai décider de vous donner un avant goût de ma recette pour passer du rêve à la réalité.

Dans cet article, je vous propose 5 étapes essentielles de la gestion de projet pour atteindre vos objectifs.

passer-du-reve-a-objectif

1. Du rêve à l’objectif

L’avantage du rêve, c’est que tout est permis. Un clignement d’œil suffit pour nous donner des super-pouvoirs et faire sauter toutes les contraintes.

Dans la réalité, ce n’est pas aussi facile et il vous faudra prendre le temps de transformer le rêve en objectif concret. 

Pourquoi prendre le temps de bien définir les objectifs ?

Si vous voulez réaliser un rêve, il va falloir passer de l’abstrait au concret. Je vous donne un exemple:

– Le rêve: acheter une maison.

– L’objectif: acheter une maison sans travaux de 150 m2 d’ici 6 mois dans la région de Salon de Provence pour moins de 220 000€.

Définissez clairement votre objectif, donnez du détail et des caractéristiques précises du résultat que vous voulez obtenir.

Ce sera beaucoup plus simple ensuite de faire le tri entre les différentes options qui s’offrent à vous pour atteindre votre but.

Voyons tout de suite une petite astuce pour fixer facilement l’objectif de votre projet sans vous arracher les cheveux (parole de chauve). 

Comment fixer ses objectifs avec la méthode SMART:

Pour faciliter l’écriture de votre objectif, vous pouvez utiliser les objectifs SMART.

C’est un acronyme pour :

  • Spécifique
  • Mesurable
  • Ambitieux
  • Réaliste
  • Temporellement cadré

En étant spécifique sur le résultat que vous voulez obtenir, vous évitez de vous écarter du droit chemin. Si vous fixez des indicateurs mesurables, vous pourrez même mesurer votre progression.

Par exemple, plutôt que de se fixer l’objectif de se remettre au sport, on fixera plutôt un objectif qui comprend deux séances de fitness par semaine.

Ensuite, votre objectif doit être assez ambitieux pour qu’il mérite qu’on prenne un temps de réflexion, mais réaliste pour ne pas vous décourager devant une mission impossible !

Pour cela on va se donner du temps et établir un plan d’action. Ce qui est impossible à faire en 2 jours n’est pas nécessairement impossible en 2 ans. C’est pourquoi un objectif SMART contient aussi une échéance.

 

Les pièges à éviter!

Ne pas être assez spécifique: le risque est de s’écarter du chemin le plus rapide en se dispersant dans des activités qui ne participent pas à la réalisation de l’objectif.

Être trop optimiste sur le temps de réalisation: toujours courir après le train est vite usant et démotivant. Votre projet est peut-être au centre de vos préoccupations, mais vous avez peut-être une famille ou besoin de repos…

Changer d’objectif en cours de route: vous pouvez vous adapter à un imprévu, mais la destination finale doit rester la même. Sinon, vous risquez de perdre ceux qui vous accompagnent.

Initier-un-projet-pour-atteindre-ses-objectifs

2. Initier le projet qui permettra d’atteindre ses objectifs

Foncer tête baissée vers l’objectif que l’on vient de fixer comporte des risques.

Avec une bonne phase d’initialisation, vous vous assurer de mettre toute les chances de votre côté pour contrôler les coûts, les délais et les risques liés à votre projet.

A quoi sert la phase d’initialisation ?

La phase d’initialisation ou phase d’initiation du projet sert avant tout à décider de la stratégie qui nous mènera à notre objectif. Ici, on va s’intéresser au COMMENT.

C’est votre étude de faisabilité. Vous faites le bilan de vos ressources et des besoins de vos projets pour ensuite faire les choix stratégiques qui vous permettront de vous lancer !

Comment bien gérer la phase d’initiation ?

C’est une phase que les fonceurs n’aiment pas beaucoup. C’est le moment du Brainstorm ou Brainstorming. Il va falloir se creuser les méninges pour lister tous les besoins inhérents au projet :

  • Finances
  • Compétences
  • Equipement
  • Ressources humaines
  • Fournisseurs
  • Matières premières

L’initialisation du projet vous permet de rentrer dans le concret et de vous confronter à la réalité. Essayez d’être le plus exhaustif possible en donnant du détail et en chiffrant chacune des options.

Les pièges!

– Ne pas donner suffisamment de détail: plus vos choix sont éclairés par des informations fiables, moins vous risquez les mauvaises surprises pendant la réalisation.

– Négliger la sous-traitance ou la délégation: on aimerait tout faire soi-même, mais parfois le coût en temps, en argent et en qualité du fait-maison n’est pas le plus optimal. Évaluez également le rapport gain/coût de faire appel à un spécialiste pour certaines tâches.

– Faire cela seul: cette étape nécessite de la réflexion, vous serez beaucoup plus efficace en « intelligence collective ». Si vous en avez la possibilité, réunissez plusieurs personnes qui comprennent clairement votre objectif. Puis, évaluez ensemble les différentes options possibles.

Faire-un-plan

3. Planifier le trajet jusqu’à l’objectif

A ce stade, vous avez déjà acquis des preuves solides de la faisabilité de votre projet.

Vous allez maintenant construire votre feuille de route pour l’organiser et le réaliser dans les meilleures conditions possibles.

En quoi la planification est essentielle pour atteindre ses objectifs ?

La planification vous permet de créer le chemin le plus efficace pour atteindre l’objectif visé.

Vous organisez les différentes tâches à accomplir en petites étapes qui vous rapprochent de votre but.

Comment créer votre chemin jusqu’au succès:

Pour mesurer l’avancé du projet et motiver les troupes, donnez un objectif SMART à chaque étape.

Vous obtiendrez alors un « livrable », un résultat concret qui apportera une nouvelle pierre à l’édifice de votre projet.

Par exemple, vous avez le projet de créer une entreprise en ligne. Les étapes peuvent être:

– Etude de marché

– Choix du Business Model le plus adapté 

– Mise en place des supports commerciaux (Site web, e-commerce, réseaux sociaux…)

– Création de l’offre

– Mise en place des outils de promotion

– Vente et SAV

Pour chaque étape, vous allez fixer un temps de réalisation et désigner qui est en charge de cette partie du projet.

Les pièges!

– Sous-estimer le temps de réalisation de certaines tâches: est-ce qu’un délai de livraison, un événement météo ou une absence mettraient votre projet en péril? Protégez-vous en prévoyant une marge suffisante aux étapes critiques.

– Oublier qu’il y a une vie en dehors du projet: vous êtes peut-être dévoué corps et âme à votre projet. Mais les autres intervenants auront probablement besoin de vacances…

– Ne pas prévoir de rappel: vous choisissez sans doute des partenaires de confiance. Mais parfois, leur intervention dans le projet est lointaine. N’hésitez pas à confirmer suffisamment tôt que leur intervention aura bien lieu à la date convenue.

passage-action

4. Exécuter le plan et s’adapter!

Comme Hannibal Smith, j’adore quand un plan se déroule sans accroc. Probablement que vous aimez cela également. Alors, passons à l’action !

Passer à l’action, l’événement essentiel pour atteindre ses objectifs.

Ce n’est plus le moment de tergiverser. Vous avez un plan, maintenant appliquez! Suivez chacune des étapes.

Un imprévu? Vous avez toutes les informations pour vous adapter, trouver une solution de remplacement ou réorienter le chemin pour poursuivre votre objectif.

Effectuez un suivi régulier. Veillez à ne pas vous écarter de l’objectif avec de nouvelles idées, c’est aussi ça la gestion de projet.

Et pour vous donner du courage et de l’enthousiasme, mesurez votre avancement en célébrant les progrès!

Les pièges!

– Ne pas effectuer de suivi: si vous ne contrôlez pas que les réalisations sont conformes aux objectifs, que les coûts et délais sont respectés, vous risquez de graves déconvenues. Régulièrement, et à chaque fin d’étape, jouez à l’inspecteur des travaux finis!

– Être piloté par la peur de l’échec: lorsque l’enjeu est grand, certains ne peuvent s’empêcher de penser: « et si on n’y arrive pas… ». Ne laissez pas cette peur de l’échec guider vos actions, sinon vous allez vous perdre en réunions stériles qui ralentissent le travail et l’avancée de votre projet. Plus vous avancez, plus le risque diminue (cf graphique)!

Gardez les réunions pour deux raisons:

  • Faire un bilan et donner les prochaines instructions
  • Résoudre un problème imprévu
graphique-niveau-de-risque-incertitude
objectif-atteint-cloture

5. Clôturer le projet

Ça y est, vous avez atteint votre objectif, c’est la fin du cycle de vie de votre projet. Il est temps d’y mettre un terme et de profiter du résultat.

Avant de repartir vers de nouvelles aventures, il est important de bien clôturer son projet.

Pourquoi clôturer le projet:

Vous avez atteint votre objectif, mais peut-être que demain vous repartirez vers un nouveau succès.

Lors de la clôture du projet, il est intéressant de documenter et classer toutes les informations qui pourront vous être utile dans un prochain projet.

Cela peut concerner les méthodes qui font gagner du temps. Mais aussi, les fournisseurs de confiance, les obstacles à prévoir.

Bref, tout ce qui pourra vous faire gagner du temps et éviter les ennuis.

Célébrez !

La clôture du projet, c’est aussi le moment de remercier les membres de l’équipe et tout ceux qui vous ont accompagné pour faire de ce projet un succès.

Vous les encouragerez à vous suivre dans de prochaines aventures!

Et surtout, dans le cadre d’un projet personnel, du projet de votre vie… PROFITEZ !

    Rejoignez la communauté Startup-Now et accédez à votre formation

    startup-now-testez-votre-idee-business

    👉 Pourquoi vous devez absolument tester votre idée pour bâtir des fondations solides pour votre entreprise.

    👉 Comment explorer votre marché pour le comprendre et lui apporter LE produit ou LE service qu’il demande.

    👉 Apprenez à créer une offre convaincante pour vos clients.

    👉 Evaluez votre capacité à vendre et démarrez sur des rails solides.

    Bonus 1: Le livre « 12 idées de Lead Magnets qui cartonnent ».

    Bonus 2: Le guide : »Testez votre business avec une boutique éphémère ».

    Bonus 3: La boîte à outil de l’entrepreneur en ligne.

    Le tout, à télécharger tout de suite, gratuitement. Il suffit de mettre votre email ici pour recevoir la formation et les bonus dans 2 minutes, par email.

    Vous aimerez aussi :

    idee-business-2022

    Êtes vous sûr de votre idée business?

    Comment savoir si vous êtes sur la bonne voie.

    Applications business et marketing de Startup-now.co